Menu

Principales conclusions

Les enfants et les jeunes ne bougent pas seulement dans le cadre de pratiques sportives, mais aussi dans le cadre d’activités pratiquées dans divers contextes. Si l’on réunit toutes les activités physiques que les 10–14 ans exercent au cours d’une journée scolaire donnée (jour de référence) ou d’un week-end (week-end de référence), la moitié des enfants à peine cumulent plus de deux heures d’activité physique le jour de référence (cf. graphique). Un quart des enfants bougent moins d’une heure et ne remplissent pas, de ce fait, les recommandations actuelles en la matière, qui préconisent plus d’une heure d’activité physique quotidienne.

Le graphique ci-dessous montre qu’une part importante des enfants et des jeunes ne bouge pas pendant le week-end et que la durée de l’activité physique des 10-14 ans a légèrement diminué entre 2008 et 2014.

Selon l’étude SOPHYA menée en 2015 par l’université de Bâle, qui s’est basée sur des mesures réalisées avec des accéléromètres, deux tiers à peine des enfants et des jeunes de 6 à 16 ans remplissaient les recommandations en matière d’activité physique pour cette tranche d’âge.

D’autres informations sur cet indicateur sont disponibles dans un document PDF.

Sources et bibliographie

Sources des données:

  • Sport Suisse 2008 (n=1530) et Sport Suisse 2014 (n=1525)

Bibliographie:

  • Lamprecht, Markus, Adrian Fischer, Doris Wiegand et Hanspeter Stamm (2015): Sport Suisse 2014. Rapport sur les enfants et les adolescents. Macolin: Office fédéral du sport OFSPO.
  • Bringolf-Isler B., Probst-Hensch N., Kayser B. et Suggs S. (2016): Rapport final sur l’étude SOPHYA. Bâle: Institut Tropical et de Santé Publique Suisse.
  • Office fédéral du sport OFSPO, Office fédéral de la santé publique OFSP, Promotion Santé Suisse, bpa – Bureau de prévention des accidents, Suva et Réseau suisse Santé et Activité physique (2013): Activité physique et santé. Macolin: OFSPO.
Définitions

Les deux enquêtes Sport Suisse combinent les réponses à différentes questions portant sur les activités physiques sur le chemin de l’école, le sport scolaire obligatoire et facultatif, les activités sportives extrascolaires et d’autres activités physiques. Le jour de référence est généralement celui qui précède l’interview. Si celui-ci ne correspond pas à une journée scolaire, les questions se réfèrent au «dernier jour d’école».

D’autres résultats sur le comportement des enfants et des jeunes en matière d’activité physique sont tirés de l’étude SOPHYA, pour laquelle l’activité a été mesurée au moyen d’accéléromètres.

Il est significatif, en regard du comportement en matière d’activité physique, de procéder à une comparaison avec les recommandations en la matière (OFSPO et al., 2013): celles-ci préconisent, pour les enfants et les adolescents, plus d’une heure d’activité physique quotidienne.

Autres conclusions

D’autres informations issues de l’enquête «Sport Suisse 2014» et de l’étude SOPHYA sont disponibles dans un document PDF distinct.

Les analyses complémentaires révèlent, entre autres, des différences dans le comportement en matière d’activité physique selon:

  • L’âge: selon l’étude SOPHYA, la durée d’activité diminue continuellement entre la 6e et la 16e année. Ce recul est également enregistré dans l’enquête Sport Suisse.
  • Le sexe: les garçons totalisent plus d’activité physique que les filles, et les différences sont encore plus marquées durant le week-end que pendant la semaine.
  • Les régions linguistiques: durant la semaine, les 10-14 ans bougent plus en Suisse alémanique que dans les autres régions du pays. Durant le week-end, les enfants et les adolescents tessinois sont autant actifs physiquement que les Alémaniques
Autres informations
Zum Seitenanfang