Menu

Principales conclusions

L'Office fédéral du sport OFSPO est le centre de compétences de la Confédération en matière de sport. Son mandat: promouvoir le sport et ses valeurs au profit de toutes les catégories d'âge et de tous les niveaux de performance, sans distinction sociale ni culturelle.

Au cours de la dernière décennie, l’évolution des dépenses de l’OFSPO a été influencée de manière déterminante par les modifications apportées à la loi sur l’encouragement du sport, en particulier celles touchant les conditions cadres du programme Jeunesse+Sport et de ses cours et camps de formation. En 2018, les dépenses de l’OFSPO se sont chiffrées à 214 millions de francs (graphique A).

D’autres informations sur cet indicateur sont disponibles dans un document PDF (en allemand).

Sources et bibliographie

Sources:

  • OFSPO: données de l’Office fédéral du sport.
  • Administration fédérale des finances (2019): séries temporelles sur le budget de la Confédération. Berne: AFF.
Définitions

En vertu de la loi fédérale du 17 juin 2011 sur l’encouragement du sport et de l’activité physique (loi sur l’encouragement du sport, LESp), l’OFSPO assume des tâches dans quatre champs d’activité: encouragement général du sport et de l’activité physique, formation dans le domaine du sport, sport d’élite, éthique et sécurité dans le sport.

Les «dépenses de transfert» figurant dans le graphique se rapportent notamment aux prestations de soutien en faveur de Jeunesse+Sport ainsi que des fédérations sportives.

Autres conclusions

D’autres informations sont disponibles dans un document PDF (en allemand) distinct.

Les analyses complémentaires mettent notamment ces faits en évidence:

  • En 2018, les dépenses de l’OFSPO ont représenté 3 pour mille des dépenses ordinaires totales de la Confédération. Cette part est globalement stable depuis 2013.
  • En 2018 toujours, les prestations en faveur de J+S ont contribué pour 38% aux dépenses de l’OFSPO. Additionnées aux prestations en faveur des fédérations sportives et d’autres organisations (13%), au soutien à la construction de places de sport (4%) et à d’autres subventions (1%), ces dépenses de transfert représentent plus de moitié des dépenses de l’OFSPO.
Zum Seitenanfang