Menu

Principales conclusions

Les clubs sportifs sont, en Suisse, d'importants organisateurs d'activités sportives. Comme le montre le graphique suivant, en 2016, les 86 fédérations sportives affiliées à Swiss Olympic draînaient 2,8 millions de membres, dont 2 millions de membres actifs.

Les clubs sportifs, après avoir comptabilisé un nombre record d'adhérents en 1996 (3,4 millions), ont vu leurs effectifs diminuer régulièrement jusqu'en 2010 – un recul dû essentiellement à la suppression de l'affiliation obligatoire des personnes astreintes au service militaire dans les sociétés de tir, ainsi qu'à la correction des statistiques sur les clubs et les fédérations.

Le nombre de membres actifs a progressé à nouveau légèrement entre 2010 et 2016, passant de 2,7 à 2,8 millions. Ce regain s'explique entre autres par l'affiliation de la fédération de lutte suisse à Swiss Olympic. Le nombre de membres actifs dans les clubs sportifs a reculé ces 20 dernières années. En 2016, il est tombé pour la première fois sous la barre des 2 millions.

D’autres informations sur cet indicateur sont disponibles dans un document PDF (en allemand).

 

Sources et bibliographie

Sources:

  • Sport Suisse 2014: Lamprecht, M., Fischer, A. & Stamm, H.P. (2014): Sport Suisse 2014. Activité et consommation sportives de la population suisse. Macolin: Office fédéral du sport OFSPO.
  • Lamprecht, M., Bürgi, R., Gebert, A. & Stamm, H.P. (2017): Clubs sportifs en Suisse – Evolutions, défis et perspectives. Macolin: Office fédéral du sport OFSPO.

Bibliographie (en allemand):

  • Stamm, H.P. und Lamprecht, M. (1998): Sportvereine in der Schweiz. Probleme – Fakten – Perspektiven. Chur: Rüegger.
  • Lamprecht, M., Fischer, A. und Stamm, H.P. (2012): Die Schweizer Sportvereie. Strukturen, Leistungen, Herausforderungen. Zürich: Seismo.
Définitions

Les données sur l'évolution du nombre de clubs sportifs et de leurs effectifs reposent sur les enquêtes réalisées périodiquement par Swiss Olympic auprès des fédérations. Certains clubs étant affiliés à plusieurs fédérations, ils sont comptabilisés deux fois dans l'agrégat.

D'autres données proviennent des enquêtes nationales auprès des clubs sportifs. La première, qui date de 1996, a été réalisée par écrit auprès de 1481 clubs. Celle que l'Observatoire du sport a réalisée en 2010 reposait sur un sondage en ligne auprès de 6221 clubs. Enfin, en 2016, un sondage en ligne a été réalisé auprès des responsables de 5335 clubs et de 86 fédérations nationales.

Autres conclusions

D'autres informations issues de l'enquête auprès des clubs sportifs suisses 2016 sont disponibles dans un document PDF (en allemand) distinct.

Les analyses complémentaires révèlent par ailleurs les faits suivants:

  • Diminution du nombre de clubs sportifs: le nombre de clubs sportifs a continûment baissé en Suisse entre 1995 et 2016, passant de 27'000 à environ 19'500. Souvent, toutefois, les clubs ne sont pas purement et simplement dissouts: ils fusionnent.
  • Différences entres les régions linguistiques: on dénombre en Suisse 2,3 clubs de sport pour 1000 habitants. La densité des clubs et la proportion de sportifs membres d'un club dans la population résidante sont plus élevées en Suisse alémanique qu'en Suisse romande et qu'au Tessin
  • Nombres de membres actifs: les fédérations qui comptent le plus de membres actifs sont l'Association Suisse de Football (281'521), la Fédération suisse de gymnastique (247'662), la Fédération suisse du sport universitaire (180'000), Swiss Tennis (163'633) et le Club Alpin Suisse (146'116).
  • Différence entre les sexes: les hommes sont plus souvent membres d'un club de sport que les femmes.
  • Différences entre les tranches d'âge: entre 15 et 29 ans, une personne sur trois est membre d'un club de sport. Entre 60 et 74 ans, ce n'est plus qu'une personne sur cinq.
  • Nationalité: alors qu'un bon quart de la population résidante suisse fait du sport en club, seule une personne sur sept en fait autant dans la population résidante étrangère.
Zum Seitenanfang